Maladies de l'érection, diagnostic et traitements

Publié par Karine le 4 mai 2023
Maladie de l'érection et traitements médicamenteux 2313 vues

Bien qu'il existe de nombreux articles qui traitent de cette thématique, il nous a semblé utile de rassembler ici quelques informations essentielles sur ce vaste sujet qui cause tracas, gêne et honte dans la vie de nombreux hommes.

Qu'est-ce que la dysfonction érectile (DE) ?

La dysfonction érectile est définie comme l'incapacité persistante d'obtenir ou de maintenir une érection pénienne donnant lieu à une performance sexuelle satisfaisante. Une étude portant sur le vieillissement des hommes du Massachusetts, menée auprès de 1 709 hommes âgés de 40 à 70 ans entre 1987 et 1989, a révélé une prévalence totale des troubles de l'érection de 52 %. On estime qu'en 1995, plus de 152 millions d'hommes dans le monde souffraient de dysfonctionnement érectile. En 2025, on prévoit que la prévalence des troubles de l'érection pourra toucher environ 322 millions d'hommes à travers le monde.

Dans le passé, on pensait que les troubles de l'érection étaient la réponse à une cause d'ordre psychologique. On sait aujourd'hui que, pour la plupart des hommes, la dysfonction érectile est due à des problèmes physiques, généralement liés à l'irrigation sanguine du pénis. Fort heureusement, de nombreux progrès ont été accomplis dans le diagnostic et le traitement des troubles de l'érection.

Les différents types et causes de dysfonctionnement érectile

Voici quelques-uns des différents types et causes possibles de dysfonctionnement érectile :

Dysfonction érectile organique

La dysfonction érectile organique implique des anomalies dans les artères ou les veines du pénis, ou les deux. Elle constitue la cause la plus fréquente de dysfonctionnement érectile, en particulier chez les hommes âgés. Lorsque le problème est artériel, il est généralement causé par l'artériosclérose ou le durcissement des artères, bien qu'un traumatisme aux artères puisse également en être la cause.

Au titre des facteurs de risque contrôlables de l'artériosclérose, on peu lister le surpoids, le manque d'exercice, l'hypercholestérolémie, l'hypertension artérielle et le tabagisme. Tous ces facteurs peuvent provoquer une insuffisance érectile avant d'affecter le cœur.

De nombreux experts pensent que l'atrophie (perte partielle ou complète de tissu) et la fibrose, (croissance d'un excès de tissu, du tissu musculaire lisse dans le corps du pénis dit muscle lisse caverneux) entravent la capacité à maintenir une érection ferme. Or, une mauvaise capacité à maintenir une érection est souvent un symptôme précoce de dysfonctionnement érectile.

Bien que l'on parle quelquefois de fuite veineuse, à ce propos, le véritable problème ne vient pas des veines mais d'un dysfonctionnement du muscle lisse qui entoure les veines. Le résultat final est une difficulté à maintenir une érection ferme (perte de l'érection trop rapide), désormais considérée comme une manifestation précoce de l'athérosclérose et des maladies vasculaires.

  • Le diabète. La dysfonction érectile est fréquente chez les personnes atteintes de diabète. On estime que 35 à 50 % des hommes diabétiques sont impuissants. Le processus implique un durcissement prématuré et anormalement sévère des artères. La neuropathie périphérique, qui touche les nerfs contrôlant les érections, est fréquente chez les diabétiques.
  • Dépression. La dépression est une autre cause de dysfonctionnement érectile et est étroitement liée à ce dernier. Comme il existe un lien étroit entre la dépression, la dysfonction érectile et les maladies cardiovasculaires, les hommes souffrant de dépression doivent faire l'objet d'une évaluation complète des maladies médicales et des facteurs psychologiques. Pour ne rien arranger, il faut aussi noter que certains antidépresseurs peuvent provoquer une insuffisance érectile.
  • Causes neurologiques. Les causes neurologiques de la Dysfonction érectile sont nombreuses. Le diabète, l'alcoolisme chronique, la sclérose en plaques, l'empoisonnement aux métaux lourds, les lésions de la moelle épinière et des nerfs, ainsi que les lésions nerveuses résultant d'opérations pelviennes peuvent entraîner des troubles sérieux d'érection.
  • La dysfonction érectile d'origine médicamenteuse. Une grande variété de médicaments sur ordonnance peuvent provoquer des troubles de l'érection masculine. C'est notamment le cas de médicaments contre la tension artérielle, les anxiolytiques et les antidépresseurs, les gouttes ophtalmiques contre le glaucome et les agents de chimiothérapie anticancéreuse. Et ce ne sont là que quelques-uns des nombreux médicaments aux effets secondaires associés à la dysfonction érectile.
  • Les dysfonctionnements de l'érection induits par les hormones. Les anomalies hormonales, telles que l'augmentation de la prolactine, l'abus de stéroïdes chez les culturistes, une quantité trop importante ou trop faible d'hormones thyroïdiennes et les hormones administrées pour le cancer de la prostate peuvent provoquer des troubles de l'érection. Un faible taux de testostérone peut aussi contribuer à la dysfonctionnement érectile même s'il en est rarement le seul facteur responsable.

L'éjaculation précoce (EP)

L'éjaculation précoce est un dysfonctionnement sexuel masculin caractérisé par une éjaculation qui survient avant ou dans la minute environ qui suit la pénétration vaginale.

Ce trouble porte bien évidemment en lui son lot de conséquences personnelles et psychologiques négatives, telles que la détresse, la gêne, la frustration ou l'évitement de l'intimité sexuelle.

Notons que l'éjaculation précoce est divisée en deux catégories : les « éjaculations précoces permanentes » et les « éjaculations précoces acquises ».

  • L'éjaculation précoce à vie. Dans le cas de l'éjaculation prématurée permanente, le patient a connu l'éjaculation prématurée depuis le début de sa vie sexuelle.
  • Éjaculation prématurée acquise. Dans le cas de l'éjaculation précoce acquise, le patient a déjà eu des relations coïtales réussies - l'éjaculation précoce est plus ou moins soudainement apparue dans sa vie intime.
  • L'anxiété de performance. L'anxiété de performance est une forme de Dysfonctionnement de l'érection psychogène, généralement causée par le stress.

Facteurs favorisant la survenue des troubles de l'érection

La dysfonction érectile est souvent un symptôme révélateur de divers troubles et maladies, parmi lesquels on retrouve :

  • Les problèmes de prostate
  • Le diabète de type 2
  • L'hypogonadisme en association avec un certain nombre de conditions endocrinologiques
  • L'hypertension (pression artérielle élevée)
  • Une maladie vasculaire et chirurgie vasculaire
  • Un taux élevé de cholestérol sanguin
  • Des troubles chroniques du sommeil (apnée obstructive du sommeil, insomnie)
  • Des troubles neurogènes
  • La maladie de la Peyronie (déformation ou courbure du pénis)
  • Le priapisme (inflammation du pénis)
  • La dépression
  • Une consommation excessive d'alcool
  • De nombreuses maladies chroniques, notamment l'insuffisance rénale et la dialyse
  • Le tabagisme, qui exacerbe les effets d'autres facteurs de risque, comme les maladies vasculaires ou l'hypertension.

L'âge semble être un facteur de risque indirect important dans la mesure où il est associé à une probabilité accrue de facteurs de risque directs, dont certains sont énumérés ci-dessus.

L'identification et la caractérisation précises des facteurs de risque sont essentielles pour la prévention ou le traitement de la dysfonction érectile.

Comment diagnostiquer les troubles de l'érection ?

Les procédures de diagnostic de la dysfonction érectile incluent généralement les éléments suivants :

  • Les antécédents médicaux ou sexuels du patient. Ils peuvent notamment révéler des conditions ou des maladies qui entraînent l'impuissance et aider à distinguer les problèmes d'érection, d'éjaculation, d'orgasme ou de désir sexuel.
  • Un examen physique qui peut permettre d'identifier un potentiel problème du système nerveux ou bien un dysfonctionnement hormonal.

Des caractéristiques inhabituelles du pénis lui-même peuvent indiquer la cause de l'impuissance.

  • Tests de laboratoire. La mesure de la testostérone dans le sang est souvent effectuée chez les hommes souffrant de dysfonctionnement érectile, surtout s'ils ont des antécédents de baisse de libido ou de diabète.
  • Examen psychosocial. Cet examen permet de mettre en évidence les facteurs psychologiques qui peuvent affecter la performance sexuelle du sujet. Le partenaire sexuel peut également être interrogé pour déterminer les attentes et les perceptions rencontrées lors des rapports sexuels.

Dysfonction érectile : quels traitements possibles ?

Le traitement spécifique pour la dysfonction érectile sera déterminé par votre médecin en fonction de :

Le point G masculin est une zone de plaisir prostatique qui se trouve à environ 2-3 cm à l'intérieur du rectum et peut être stimulé par la pénétration ou la stimulation digitale. Cependant, il n'y a pas de consensus scientifique sur l'existence du point G masculin et ses effets sur le plaisir masculin. Certains hommes rapportent une augmentation de leur plaisir et une augmentation de l'intensité de l'orgasme en stimulant cette zone, tandis que d'autres n'en ressentent aucun effet.

  • Votre âge, votre état de santé général et vos antécédents médicaux
  • L'étendue de la maladie
  • Votre tolérance à des médicaments, procédures ou thérapies spécifiques.
  • Vos attentes quant à l'évolution de la maladie
  • Votre opinion ou votre préférence.

Voici quelques-uns des traitements médicamenteux disponibles pour la Dysfonction érectile.

  • Le sildénafil. Un médicament sur ordonnance pris par voie orale pour le traitement de la dysfonction érectile. Ce médicament fonctionne mieux lorsqu'il est pris à jeun et de nombreux hommes peuvent avoir une érection 30 à 60 minutes après avoir pris le médicament. Une stimulation sexuelle est nécessaire pour que le citrate de sildénafil soit le plus efficace possible.
  • Le Vardénafil. Ce médicament a une structure chimique similaire à celle du citrate de sildénafil et fonctionne de manière similaire.
  • Le tadalafil. Des études ont indiqué que le citrate de tadalafil reste dans l'organisme plus longtemps que les autres médicaments de sa catégorie. La plupart des hommes qui prennent ce médicament constatent qu'une érection se produit dans les 4 à 5 heures suivant la prise de la pilule (absorption lente) et les effets du médicament peuvent durer jusqu'à 24 à 36 heures.
  • L'Avanafil (Stendra). Ce médicament est pris avec ou sans nourriture 30 minutes avant les rapports sexuels, selon la dose. Il dure jusqu'à six heures.

Les hommes âgés sont particulièrement sensibles aux effets de ces traitements médicaux, ce qui peut augmenter leur risque d'avoir des effets secondaires.

Effets secondaires du traitement de la dysfonction érectile

La majorité des hommes qui prennent des médicaments oraux contre la dysfonction érectile ne semblent pas subir d'effets secondaires violents. Lorsque ceux-ci surviennent, ils peuvent être les suivants :

  • Rougeur
  • Maux de tête
  • Indigestion
  • Changements visuels, tels qu'une teinte bleue de la vision, une sensibilité à la lumière ou une vision floue.
  • Congestion nasale ou écoulement nasal
  • Mal de dos

Dans de rares cas, des effets secondaires plus graves peuvent toutefois survenir, parmi lesquels :

  • Perte auditive ou perte de vision. Certains hommes ont eu une perte soudaine de l'audition ou de la vision après avoir pris l'un de ce type de traitements. Si vous prenez un médicament oral pour le dysfonctionnement érectile et que vous avez une perte soudaine d'audition ou de vision, consultez immédiatement un médecin.
  • Une érection qui ne disparaît pas d'elle-même. Appelée priapisme, cette affection rare peut être douloureuse et nécessite un traitement médical pour éviter d'endommager le pénis. Si vous avez une érection qui dure plus de quatre heures, consultez un médecin.

Précautions d'usage de ces traitements et méthodes alternatives

Pour tous les traitements susnommés, inutile de dire que le diagnostic doit être correctement établi au préalable, le tout sous contrôle médical strict. Dans le cadre de cet article, nous parlons bien de maladies de l'érection, pas de pannes ou de baisses de libido passagères. Il ne s'agit donc pas de vous lancer dans une auto-médication aussi inconsidérée que dangereuse.

Pour des soucis plus passagers, n'oubliez pas qu'il existe des méthodes naturelles et plus douces qui pourront vous permettre d'améliorer votre tonicité et votre vitalité sexuelle, tout en vous offrant un soutien psychologique valable. C'est notamment le cas du complément alimentaire Virilblue, spécialement étudié pour renforcer la vigueur de vos érections et qui peut être pris sans ordonnance. À toutes fins utiles et d'un point de vue global, il faudra aussi considérer quelques améliorations en terme d'hygiène de vie tout spécialement si vous êtes sédentaire et que vous êtes sujet aux tentations de la malbouffe, ou de l'alcool et du tabac.


Offres prodigieuses 😍

Au mois de juin, profitez de nos offres formidables pour recevoir VirilBlue chez vous à petit prix 🚀

COMMANDER VIRILBLUE

Articles populaires

ESSAYEZ LE PACK VIRILBLUE®
UNE ÉRÉCTION PLUS INTENSE ET PLUS LONGUE

Voir les offres
Sans Prescription

VirilBlue® est en vente libre

Paiement Sécurisé

Vos données sont cryptées

Discrétion Garantie

Livraison rapide et discrète

Satisfait ou Remboursé

Alors pourquoi ne pas essayer ?